Après la gifle du Brexit, le coup de massue de D. Trump.
On admire la stupeur de l’establishment, de ceux qui se proclament « élites » comme si le peuple n’était qu’une masse de gros imbéciles, incultes totalement incapables de comprendre les enjeux politiques, économiques du monde dans lequel, n’en déplaise à ceux qui ont pris l’habitude de le gérer à leur profit, ces citoyens diplômés ou non vivent, travaillent et ont le droit à la parole libre… aussi.
On admirera les justifications (a postériori), les arguments hypocrites de l’inexplicable de ceux-celles qui avaient exclu toute possibilité de victoire pour celui qui n’était qualifié que de clown vulgaire, sexiste, machiste, populiste et raciste.
Pour ces « chroniqueurs et experts sachants », la seule raison de ces votes ne pouvant être que l’expression d’une majorité silencieuse forcément vulgaire, sexiste, machiste et raciste sans quoi leurs (belles) théories de la continuité dans l’immobilisme, des acquis, des privilèges de l’entre soi politico-économique s’effondrent avec leurs certitudes et jugements sectaires.
Plus interpellantes sont les déclarations d’après élections, d’après votes démocratiques de dirigeants européens notamment qui continuent à déplorer le résultat qui, visiblement, ne leur convient tant ils ont du mal à cacher leurs craintes de subir la même sanction populaire lors des prochaines échéances nationales.
Car, objectivement, comment tous ces adversaires idéologiques, politiques non américains peuvent-ils disqualifier le 45ème président US alors même qu’il n’a encore rien mis en œuvre d’un programme, d’une politique qui reste encore à découvrir et à juger sur actes et non sur paroles comme il semble être toujours de bon ton pour ces « politiquement corrects »!.
Au fait, parmi ceux (rares) qui, avant!, soutenait D. Trump, il y avait L’INFOTOX.
Première conclusion:
Les britanniques sont fiers de leur pays libre, les américains sont fiers de leur pays libre… les européens sont honteux de leurs pays, il y a peu, encore libres!.
Au final, on a les dirigeants, les (ir)responsables que l’on mérite…
Article sélectionné par le site AGORAVOX.
Pour y ajouter note et commentaire, cliquez  ICI Agoravox
Publicités