Source : Edito: Quand Erdogan dépasse les limites

Commentaire de L’ INFOTOX:

Depuis le temps qu’Erdogan, ce précieux allié OTAN, cet honorable postulant UE a dépassé les limites mais vu que l’Europe faible et irresponsable lui a confié les clefs, contre rançon…, de sa « sécurité » anti-migrants d’une frontière que nos dirigeants pro toujours plus d’Europe sont incapables de contrôler, pourquoi, hormis les habituelles et ridicules mises en garde de nos « élites » politiques, voudriez-vous qu’il renonce à sa dictature néo-islamiste?!.

A la démonstration de renoncement politique à toutes les valeurs de civilisation et de culture européenne, s’ajoute la confirmation qu’en matière d’intégration, de cette diversité culturelle censée nous enrichir, l’échec est patent lorsqu’on constate les manifestations avec les dégradations à présent obligatoires hostiles aux gouvernements nationaux qui osent encore prendre quelques mesures qui ne plaisent pas à ceux qui, dès lors, agissent non pas en citoyens de leurs différents pays d’accueil dont ils sont pourtant citoyens en droits mais aussi en devoirs mais bien uniquement en défense de leurs communautés, de leurs racines et origines, tous drapeaux dehors.

Néanmoins, faut-il rappeler que ces conséquences désastreuses ne sont pas imputables aux individus communautarisés cultuellement, culturellement mais bien aux (ir)responsables nationaux, européens qui, par électoralisme et déni des réalités ont laissé se développer les causes de ces antagonismes, de ces replis sur des groupes plus ou moins importants jusqu’à leur permettre de faire leur loi sur certains quartiers de nos villes au titre que la « paix sociale » mais surtout la peur des élus de perdre leurs places et avantages, la crainte des partis de perdre voix, influence et donc financements, valaient bien quelques accommodements dits raisonnables!.

Update du 10/4/2017
La candidature de la Turquie à l’UE sur la table après le référendum, promet Erdogan.

Au propre comme au figuré, voilà bien la seule chose que cette Europe sache faire, c’est payer!.
Pour se faire rançonner par Erdogan qui dit « protéger » des frontières que cette Europe (si forte car unie…!) est incapable de contrôler, pour payer et livrer des armes aux islamistes (rebelles s’ils combattent nos ennemis mais terroristes s’ils nous tuent)… et ne parlons pas des dépenses somptuaires en (dys)fonctionnements technocratiques ou en « sauvetage » des régions membres, autrefois pays libres, endettées et on en passe tant la liste des irresponsabilités est longue!.
Publicités