Source : Syrie: Les tests britanniques concluent à l’usage de sarin, ‘le régime d’Assad est responsable de l’attaque’

Commentaire de L’ INFOTOX:

Fatigant d’avoir à systématiquement préciser que le gaz sarin est inodore… et que les premiers « témoins » disent avoir été surpris par une odeur forte et acre…
Mais qu’importe, les preuves type Colin Powell suffiront à la propagande occidentalo-US.

Bombarder un entrepôt d’armes stockées par les « gentils rebelles » lorsqu’ils tuent nos ennemis mais « méchants terroristes » lorsque les mêmes! tuent nos citoyens et soldats peut gravement nuire à une population prise en otage et dont l’ONU ne se préoccupe qu’une fois libérée par les forces armées de Assad le « vilain »!.

Comme souvent, en termes de gestion des crises et guerres de manière idéologique et donc irresponsable, le poids des mots, des faits n’a aucune valeur face au choc des photos surtout si celles-ci se laissent aller, parfois jusqu’à la caricature lorsque celles-ci ne montrent que des enfants voire des « beaux bébés » dixit Trump, à croire qu’une population coincée et probablement empêchée de pouvoir s’enfuir d’une zone de guerre ne serait composée que d’enfants…
Le souci pour Assad comme pour d’autres dirigeants, soit alliés à des puissances concurrentes aux USA, soit flattés tant qu’ils étaient utiles pour les US mais devenus dictateurs à éliminer lorsque leurs alliances commerciales, politiques déplaisent aux « démocrates » occidentaux, c’est le rapport de force qui leur est défavorable au point que tous les médias, les politiciens se contentent de propager la propagande des « preuves » en photos sans enquête neutre préalable.

Mais l’important n’est-il pas de conditionner une population occidentale afin de maintenir au pouvoir ceux qui profitent du pouvoir pour asseoir cette politique qui assure des privilèges, des financements, des budgets à tous ceux qui partagent la même idéologie.

En cela, que le régime soit démocratique ou non, ne nous trompons pas sur les intentions politiques et la propagande idéologique médiatiquement relayée, promue qui animent ceux qui détiennent le pouvoir même si, heureusement pour les citoyens qui vivent sous le régime démocratique, la liberté d’expression, néanmoins objectivement en recul, reste bien supérieure à celle, d’ailleurs inexistante, sous les autres régimes de gouvernance.

Publicités