macron-vs-le-pen

Réactions politiques

Tout comme le résultat de ce 1er tour n’aura surpris personne, au moins en ce qui concerne le « chouchou » Macron Emmanuel, cet inconnu sympathique, au vu de l’impressionnant rouleau compresseur médiatique qui l’aura promu au niveau d’un sauveur bienveillant survolant les eaux troubles dans lesquelles surnageaient encore quelques chefs de vieux partis plus ou moins caricaturés, hormis le régime habituel composé de raccourcis simplistes et de prévisions type « boule de cristal » plus angoissantes les unes que les autres pour le « petit peuple » réservé à Marine Le Pen.

Aussi, à peine la majorité des bulletins dépouillés, on a pu savourer le chapelet des élus de tous bords qui sur tous les plateaux de télévision, rangeant leurs si fortes convictions d’avant élections dans la poche réservée à leurs intérêts, places et privilèges futurs, se sont mis dans les pas de celui qui, en marche, court vers l’Elysée…
Et de voir tous ces élus apeurés face à la catastrophe… pour eux, d’une victoire (improbable) du FN agiter l’hypocrite étendard du front républicain et d’exiger, en tant que propriétaire des voix d’électeurs qu’ils jugent, à raison?, incapables de choisir par eux-mêmes, objectivement et, surtout, en fonction non plus des intérêts de ces élus battus, mais bien exclusivement d’eux-mêmes.
Certes, au vu de la mise en route immédiate du rouleau compresseur tel que décrit plus haut, il ne sera pas facile voire impossible pour les citoyens d’oser émettre un vote différent de celui que le « système » a magistralement su imposer sans qu’apparemment cela ne perturbe grand monde de voir une telle facilité d’ascension fulgurante et que cela ne pose aucune question ou soupçon de collusion avec divers lobbys aux intérêts bien compris!.

Courage, Fillon

La pression des rumeurs, des railleries et allusions incessantes orchestrée par les médias suite à une affaire sortie au « bon » moment par la justice politisée de gauche aura eu raison non seulement du candidat Fillon mais surtout de la Droite LR privée d’une alternance sinon assurée plus que probable.
Mais, et ceci peut être mis en relation avec ce qui précède, pour garantir le non choix entre Le Pen et Macron, étant donné les sondages d’avant « affaire », le candidat Fillon était à éliminer.
Ceci fut fait de main de juges qui ne sont décidément pas que des maçons d’un Mur des cons lorsqu’on voit le succès de cette dernière construction pénale faite de fuites dans la presse, de perquisitions, de convocations dont le timing coïncidait, par hasard…, avec une tentative du candidat de se relancer dans les débats de fond ou d’une légère remontée dans les sondages.
Finalement, pour la famille Fillon, la défaite risque bien d’être salvatrice en ce que cette « justice » pourrait, maintenant que le but est atteint, clore l’affaire en stoppant toutes poursuites faute d’éléments à charge.
Néanmoins, pour sauver les apparences d’indépendance entre pouvoirs, on peut supposer qu’ils préféreront attendre un délai raisonnable d’après 2è tour!.
Ici encore, les plus touchés sont les électeurs du LR qui voient leur candidat éliminé et, par conséquent, la politique qu’ils pensaient (enfin) possible de mettre en ouvre être rangée pour cinq ans au placard.
A ces électeurs déçus, privés de victoire, F. Fillon leur demande d’ajouter la honte d’avoir à voter pour le « babybel » d’Hollande, l’autre fromage à avaler par ceux qui ont déjà eu tant de mal à digérer cinq ans du label Moi Président…
Marine Le Pen, la raciste
Pour la candidate du FN, pour ceux qui feignaient d’en douter avant les résultats du 1er tour, on est au moins certain d’une chose quant à l’alliance de tous les pouvoirs français sans exception, y compris les autres dirigeants européens et les technocrates de Bruxelles pour caricaturer et, par contraste avec l’ange Emmanuel, rendre le portrait de Marine Le Pen la diablesse aussi antipathique que possible.
Et dans un domaine où tant d’intérêts privés et publics se mêlent, sont interdépendants et que retirer une carte majeure de ce château  , on s’apercevra que contrairement à l’adage qui veut que tout ce qui est exagéré est insignifiant, la campagne anti MLP saura faire mentir cette expression.
Faire peur aux électeurs en faisant miroiter une catastrophique dévaluation, qui n’est que supposition infondée, pour les petits épargnants, les personnes âgées alors même que, factuellement, l’euro a chuté de 1,40 à 1,04 vs USD sans que cela n’ait ému ces Cassandre de la finance.
Faire peur aux électeurs en faisant miroiter une explosion sociétale, une guerre civile, tant qu’on y est, revient à considérer que, comme d’habitude, n’est démocratiquement acceptable que les votes qui conviennent moins aux citoyens qu’à l’ensemble des politiciens qui, bien entendu, seront, pour d’aucuns, tentés de manipuler un certain nombre d’individus toujours prêts, oisiveté oblige, à casser du flic, des équipements publics, des commerces et banques privées.
Au fait, quelle a été la première réaction visible des marchés à l’annonce de la victoire acquise pour eux de Macron?.
L’euro a gagné plus de 2%, les actions des banques ont grimpé de 5 à 8%!.
On imagine que personne ne communiquera qu’une victoire de Macron l’européen, le mondialiste ravira la finance mondiale d’autant qu’un euro redevenu fort augmentera, de facto, la dette française, vous savez celle qui est justement libellée en euro, et ainsi risque bien de pousser à la remontée rapide des taux et donc de la dette à rembourser.
Gageons que les institutions financières mondiales, la BCE ou le FMI salueront cette victoire annonciatrice de profits substantiels voire d’aides largement rétribuées sur le marché des dettes souveraines avec la perspective d’un possible sauvetage à la grecque…
Conclusion
Mais, chut, malheureux, n’allez pas affoler ces pauvres citoyens et laissez-les voter pour celui qu’on vous a subtilement demandé de mettre au pouvoir.
Merci d’avance!.
Article sélectionné par le site AGORAVOX.
Pour le lire sur ce site et le noter ou le commenter, suivez ce lien:  ICI
Publicités