via Délations, plaintes et vengeances : moralisation de la vie politique ou foire d’empoigne ? | Atlantico.fr

.

Commentaire de L’ INFOTOX:

.

Parler de moralisation en politique a été pour E.Macron et son mouvement de « (dé)marcheurs », un formidable argument de campagne pour dégommer tous ses opposants.
On constate que lorsque Macron candidat fustigeait l’indignité de comportement d’un F. Fillon et/ou de la mise en cause dangereuse, disait-il, pour la démocratie, par ce dernier d’une presse qui jugeait plus qu’informait, le Macron président estime, à présent au pouvoir, que cette même presse outrepasse son rôle de média lorsqu’elle « s’acharne » sur un ou plusieurs de ses protégés…!.
Mr Propre (copie), celui qui ne nettoie la saleté que chez les… autres!.

Publicités