via L’Italie veut que les autres pays européens reçoivent les bateaux de migrants | Atlantico.fr

Commentaire de L’ INFOTOX:

.

L’Europe, vous connaissez cette zone si bien organisée et indispensable sans laquelle les « régions » (autrefois nations) qui la composent ne seraient que quantité négligeable selon ses propres dirigeants!, n’est donc (toujours) pas capable de protéger ses frontières, sans payer la rançon à Erdogan et se coucher devant ses dérives islamo-dictatoriales, ni de détruire, comme l’UE l’avait suggéré, les bateaux des trafiquants d’êtres humains avant qu’ils ne les embarquent ou de régler sur place la situation via des camps in situ.
Mais…en matière d’immigration comme en tout autre sujet, une seule solution tient lieu de slogan: celui de « toujours plus d’Europe »!.
.
Car il faut bien justifier « nos » nouvelles taxes made in UE dont, entre autres, celles dépensées pour l’entretien des lieux de réunions dans les différents prestigieux et dispendieux sièges européens au sein desquels des décisions (toutes) historiques sont prises.
A ceci près qu’il est évident que l’élaboration, la rédaction des accords et mesures a été concoctée en amont par des cohortes de fonctionnaires et adoptée par les équipes entourant les dirigeants nationaux ne laissant à ces derniers que l’essentielle, voire unique à leurs yeux, gloire médiatique d’apparaître, face caméras et donc face aux peuples, tout sourire et pressés de s’embrasser, de se congratuler affectueusement en vieux amis… qu’ils ne sont pas!.
.
Tout va bien, on vous dit…
Alors, arrêtez de vous préoccuper de votre avenir, de celui de vos familles voire même de celui de ces migrants.
De même, ne vous inquiétez pas de la montée d’un islamisme politique qui va croissant (sans mauvais jeu de mots!) en Europe et qui, habilement sait utiliser au mieux les failles béantes de nos lois et de nos valeurs « laïques » en déliquescence au travers d’un très visible prosélytisme vestimentaire sexiste ou, sans qu’il soit obligatoirement lié tout en ne niant pas non plus certains cas de proximité troublante, la dérive terroriste qui nous plonge dans un état d’urgence perpétuel dont, en matière de restrictions des droits et libertés, tous et… toutes en souffrons au moins autant sinon plus que les délinquants habitués à vivre en hors-la-loi.
.
Mais, citoyens incapables d’assimiler, de comprendre des inconnues à plus de deux données, soyez rassurés car, nous, l’élite, savons comment nous assurer pouvoirs et privilèges en vous servant ce magnifique discours d’hommes en de femmes instruits exclusivement à votre service tels des guides… d’un troupeau que nous méprisons en secret mais aussi parfois, dépités par votre ingratitude, en public!.
D’ailleurs, afin d’assurer l’heureuse conclusion au débat public, démocratique, nous, l’élite qui se veut non démagogique ni électoraliste, affirmons que tout propos, toute remise en cause du seul postulat de « toujours plus d’Europe » comme seule et unique réponse à tout problème ne peut venir que d’énergumènes populistes, probablement extrémistes, dangereux pour nos communautés autonomes si enrichissantes pour ce qui n’a plus lieu d’exister, à savoir un seul peuple divers au sein d’une nation.
En filigrane de ce lénifiant discours, le pointillé qui veut qu’il n’est pas question, pour ces dirigeants actuels, de déconstruire le « machin » Europe adepte du centralisme technocratique castrateur d’indépendance mais si protecteur en termes d’irresponsabilités individuelles pour laisser, à d’autres, le soin de bâtir une Europe des nations gouvernées chacune avec responsabilité au profit d’un ensemble plus puissant.
Et non l’inverse comme on le vit depuis trop longtemps.

Publicités