Le président a annoncé une montée en puissance de l’Etat dans le contrôle des informations circulant sur internet. Certains pointent les limites d’un dispositif où la presse classique et la puissance publique sont à la fois juge et partie.

Source : Une loi pour contrôler internet au nom des «fake news» ? L’annonce de Macron fait polémique 

Commentaire de L’ INFOTOX:

Médias occidentaux et politiciens européens ont compris que la liberté sur Internet les mettaient en danger d’une diffusion mondiale et irréversible de révélations de mensonges, de collusions, de désinformations et autres promesses non tenues .
Etant entendu que, jamais, ni les médias, ni les politiciens ne se prêtent au jeu des « fake news », les « élites » vont donc brider votre liberté d’expression, votre libre arbitre… mais, rassurez-vous, ceci dans le seul but de protéger le « peuple » trop imbécile pour faire la part des choses…!.
Et puis, on est si bien entre gens qui partageons, diffusons la seule pensée unique, cela s’appelle du conditionnement.

Contrairement au « monde d’avant » où politiciens et médias, plus ou moins complices, pouvaient contrôler l’information, ne fut-ce que par une diffusion nettement moins étendue tant par les moyens de communication que par la quasi certitude que la mémoire de ce qui avait été dit, annoncé, promis mais jamais mis en œuvre ne durerait guère plus que le temps de la lire dans le journal ou de l’entendre à la radio ou à la télévision… avant de passer à la suivante, les réseaux sociaux gardent tout accessible en tous temps, en tous lieux et permettent à chacun (et non plus à quelques-uns) de vérifier les dires ou mensonges des uns et des autres.
Pas étonnant, en effet, que cela finisse par en agacer plus d’un, y compris pour ceux qui se veulent les « guides » du nouveau monde…

Publicités