via Visite aux Nationalistes corses : les États-nations européens face à une nouvelle ère des revendications autonomistes | Atlantico.fr

.
Commentaire de L’ INFOTOX:

.

C’est bien parce que dans cette Europe type Tour de Babel, le concept d’Etat-nation est dilué au point de ne plus représenter, au mieux, qu’un siège au Parlement européen ou, au pire, un jerrycan pour alimenter le « fameux » moteur franco-allemand, que certains tentent d’afficher des valeurs d’appartenance, de fierté éloignée du seul argument mis en avant par les dirigeants européens, à savoir l’argent perdu suite à cette revendication de liberté.

A chaque tentative des peuples d’emprunter une voie différente que celle tracée d’autorité par les dirigeants qui, pour garantir leurs propres avantages, ne cessent de glorifier, pour les autres, les valeurs humaines de partage en les opposant aux individualismes, à l’argent comme seul intérêt, les « élites » ressassent cette seule référence à l’argent (supposément) perdu en cas d’indépendance.
Etonnant, alors que ceux-ci pourraient attribuer à leurs budgets nationaux (en difficulté) la généreuse contribution financière qu’ils concèdent… à ces « rebelles », de voir ces dirigeants européens vouloir, à tout prix, conserver ces « néo-colonies »!.

N’en déplaise à ceux qui diluent toutes ces valeurs au seul profit d’un ensemble impersonnel sans âme mais tellement plus facile à diriger!.

Publicités