Existe t’il un mot pour qualifier le jeu de dupes auquel on assiste?
Oui, il y a un mot: hypocrisie!.

Tant de la part des européens, même si, comme toujours, ils sont assez inaudibles que, surtout, de la France qui agite La Ghouta (parce qu’il s’agit du « méchant » Assad qui reprend le contrôle de son pays) mais… est aveugle, sourd et muet à Afrin (parce que l’armée du « gentil » Erdogan n’a pas encore terminé son « nettoyage » de kurdes syriens, ceux qui, il y a peu, étaient si héroïques pour vaincre les terroristes de l’EI).
Mais, en fonction des intérêts, les alliances se modifient… et, tant pis, pour ceux dont on s’est servi jusqu’ici….

Qui n’a vu, comme à chaque fois et uniquement lorsqu’il s’agit d’opérations de l’armée syrienne d’Assad, ces photos et vidéos tournées sur le vif? d’enfants blessés ou tués.
Qui n’a entendu, comme à chaque fois et uniquement lorsqu’il s’agit de l’armée syrienne d’Assad, ces affirmations faisant part d’utilisation d’armes chimiques.
Personne, à l’inverse, ne se pose de questions quant à savoir qui se cache vraiment derrière l’armée de libération syrienne qui, uniquement parce qu’opposée à Assad, devient pour l’Occident ou du moins pour les européens, un exemple d’armée de combattants courageux n’utilisant jamais une population confinée comme bouclier humain, se battant en usant de toutes les lois chevaleresques de la guerre.

Dans cette propagande outrancière occidentalo-européenne qui veut que seules les informations provenant des « amis » de Assad voire de ses alliés russes sont automatiquement perçues comme fausses (Fake News), la guerre des images y ajoute sa partialité en diffusant en boucle ces images de misère et de désolation toujours disponibles lorsqu’elles proviennent de ces régions sous contrôle de milices anti-Assad.
A l’inverse, inutile d’espérer un minimum de réciprocité objective lorsqu’il s’agit de montrer que des victimes, tout aussi civiles, concernant également des enfants et des femmes sont blessés et/ou tués par ces combattants rebelles-terroristes.
Rares sont les médias occidentaux, les journalistes qui « osent » faire entendre une voix dissonante, une évocation différente de faits qui, pourtant, existent tel, parmi ces témoignages qu’on se refuse à diffuser celui de Caritas Syrie qui fait état de ceci:
Caritas Syrie déplore que les médias occidentaux ne disent pas toute la vérité sur la réalité de la guerre dans le pays et “négligent malheureusement une partie de l’histoire syrienne”. Un parti pris qui ne parle que des bombardements gouvernementaux sur la Ghouta orientale, mais qui fait l’impasse sur les obus et missiles venant de la partie rebelle qui s’abattent sur Damas.
Le principe de la guerre « propre » mis au point par l’armée américaine du temps de son invasion en Irak continue de satisfaire certains médias car, que penser de ces photos et vidéos fort peu diffusées, floutées d’aviateur russe abattu et mutilé au sol, de cette combattante kurde syrienne martyrisée, dénudée et tuée par ces « valeureux » opposants au sanguinaire Assad ou, pour finir, de ce manque suspect de reportages, de photos et vidéos concernant la région d’Afrin, à croire que les bombardements turcs, les tirs des milices de l’ASL ne blessent et ne tuent aucun enfant, aucune femme syrienne, kurde!.
Pas vu, pas pris…

Petit rappel factuel:
Après avoir vaillamment combattu les terroristes de l’EI, les kurdes syriens, alors glorifiés par les européens se font, en silence complice total, pourchassés, torturés et tués par, non seulement des militaires turcs mais aussi, ces « gentils » combattants de l’ASL…

Mais, comme toujours, les intérêts plus idéologiques, politiques que géostratégiques conduisent nos (ir)responsables à leur faire prendre des positions peu courageuses face à aux petites histoires qui ne feront pas la grande Histoire.
D’ici là, une génération aura remplacé l’autre et cela permettra de déplorer les choix faits alors, probablement, diront-ils, en toute bonne foi en tenant compte des éléments portés à leur connaissance, comme ils le furent, entre autres, pour les armes de destruction massive de S. Hussein…!.

Article sélectionné par le site AGORAVOX.
Pour le lire, le noter et le commenter directement sur ce site, suivez ce lien:  ICI

Update 26.2.2018

Via Twitter
#Syrie Armes chimiques: ils ont osé!.
Oui, les occidentaux ont osé affirmer que Damas y a eu recours à La Ghouta… après la trêve et l’envoi de camions « humanitaires » qui contenaient quoi, au juste?!.
La #propagande US-EU va encore nous parler de #FakeNews russe!.

Publicités